Brazilian Street Art : Stephan Doitschinoff aka C.A.L.M.A (Video & Portfolio)

Stephan Doitschinoff, aussi connu sous le nom de C.A.L.M.A, est un street artiste brésilien qui propose, avec un regard neuf et urbain, un travail sur la religion et son idéologie. A l’image de son pays-continent cosmopolite mais aussi ultra-croyant, C.A.L.M.A fait de ses peintures et de ses fresques des oeuvres éclectiques empreintes de nombreuses références telles que le symbolisme religieux à travers le folklore païen Brésilien et le syncrétisme entre l’imagerie Chrétienne et les traditions spirituelles Africaines.

 

L’utilisation du latin et du Pichação (un style de graffiti originaire de São Paulo) comme écritures complémentaires de ses travaux sont l’une des preuves de ses multiples références et mélanges qu’il opère. Elevé par un père prêtre évangélique, Stephan Doitschinoff a passé son enfance à absorber le vocabulaire visuel religieux. Aujourd’hui, en tant qu’artiste, il remet cette éducation en question : Je considère l’Eglise comme une institution archaïque qui a toujours eu pour but de contrôler les masses. Je pense qu’elle est un symbole approprié pour les institutions corrompues modernes comme les grandes sociétés, les médias et les gouvernements.” Obsédé par le religieux et le mystique et leur impact sur le quotidien, l’artiste ajoute :

” Mon travail a toujours été une recherche de la relation entre le sacré et le profane, la religion, la mort et le temps qui passe …”

De 2005 à 2008, Stephan Doitschinoff a voyagé à travers la campagne Brésilienne de Bahia tout en peignant sur les murs des maisons et des chapelles mais aussi sur les tombes des cimetières. Dans le petit village de Lençóis, il a collaboré avec les habitants. En échange d’espace et de temps, il leur peignait leur maison. Petit à petit, les demandes ont afflué de tout le village…

En 2009, C.A.L.M.A travaille avec le groupe N.A.S.A pour leur clip Strange Enough et élabore en septembre 2011 l’artwork du nouvel album de Buraka Som Sistema, Komba.

L’épisode du voyage dans la région de Bahia est relaté dans le livre Calma: The Art of Stephan Doitschinoff et dans le documentaire TEMPORAL sorti en 2008 que vous pouvez voir ci-dessous après le portfolio.

 

 

 

 

Images cour­tesy of the artist and the Jonathan LeVine Gallery.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: