“Paris Is Burning” by Jennie Livingston (New York 1991)

pib2 (1)

Retour dans le New York de la fin des années 80. A cette époque, la communauté afro-américaine et latino homosexuelle subit l’exclusion sociale. A travers son documentaire sociologique, la réalisatrice montre d’une façon très réaliste comment ce groupe, relié par le sentiment commun de rejet, a créé sa propre sous/contre-culture possédant ses propres normes, valeurs et langage. Le film dévoile la vitalité de cette communauté, source de créations et de mouvements culturels fondamentaux. Le “voguing” et les fameux “drag bals”, bal/défilé de représentations publiques théâtrales, étaient alors l’expression d’une certaine fierté.

Ici, il s’agit surtout de Style, utilisé comme arme principale par les travestis et leurs entourages. La façon de se comporter, de s’habiller, de parler, de marcher, bref, tout ce qui touche à la représentation publique est déterminé par un certain style caractérisé entre autres par le “Voguing” et le “Shade”, dont on nous explique ici les origines underground. A travers ces attitudes, les protagonistes recherchent avant tout une reconnaissance, la recherche de l’intégration et la concrétisation de leurs rêves.

Le but global de Jennie Livingston était de sensibiliser le public quant au comportement défini par le genre sexuel, l’homophobie et le racisme. Le film est également l’occasion de découvrir un autre New-York underground des années 80/90, mais toujours aussi effervescent et influent. Les deux personnages principaux, Willi Ninja et Pepper Labeija iront d’ailleurs jusqu’à inspirer les célèbres Malcom MacLaren et Madonna.

Récompensé par de nombreux prix, dont meilleur documentaire au Festival de Sundace (1991) et de Berlin (1991), Paris Is Burning reste définitivement l’un des documentaires majeurs de sa catégorie et un must-see à (re)découvrir d’urgence !

(Voir aussi notre article sur le film “Downtown Calling, sur la scène artistique de NY)

Jennie Livingston, Madonna & Malcom MacLaren.

One comment

  1. Pingback: « New York 77 : The Coolest Year In Hell  « Street Blabber

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: